ONG aantiquart - Exposition L'Art de la Solidarité

Exposition organisée par l'AREEA et la Page Blanche à la Fondation Charles Donwahi pour l'art contemporain du 31 Mai au 02 Juin 2012. Madame Henriette Bédié, épouse du Président Henri Konan Bédié visitant le stand de l'ONG aantiquart spécialisée dans la promotion des arts traditionnels africains. Monsieur Allagba Beaucejour, secrétaire général de l'ong, exposant sur les objets sélectionnés.

Pour garantir l'identité culture d'un vaste continent comme l'Afrique, il faut une équipe vaste mais très soudée. Devenir donc membre de AANTIQUART c'est :-Promouvoir l'art et la culture de l'Afrique -Echanger entre passionnés, avec des artistes ou des figures légendaires de l'Afrique -Participer à des évènements, des festivals, des soirées, des manifestations exceptionnels autour de l'art et la culture -Découvrir à travers des témoignages, des expositions, des publications, des conférences, des Images de l'Afrique -Encourager les recherches sur l'art et la culture de l'Afrique -Soutenir des projets culturels d'envergure internationale.

L'Organisation Non Gouvernementale AANTIQUART (Afrique, Antiquité et Art), Garant de l'identité culturelle de l'Afrique, est née le 29 Octobre 2008 à Grand-Bassam, de l'initiative d'un groupe de passionnés de l'art traditionnel africain. Elle est dirigée par ABOUDOUL TRAORE Karim, collectionneur d'objets d'art africain. Il est assisté de ALLAGBA Beaucejour, consultant en Nouvelle Economie.

Tous les deux ont décidé avec les autres membres de créer l'organisation AANTIQUART pour diffuser et promouvoir l'art traditionnel africain afin d'approfondir et de partager au plus grand nombre des connaissances sur l'art traditionnel africain.

L'objectif principal de AANTIQUART est la promotion de l'art traditionnel africain à travers la vulgarisation de l'outil informatique et des Ntic dans ce milieu car il est reconnu que l'accès de toute entité aux nouvelles technologies tend à modifier la communication entre les acteurs partageant un même centre d'intérêt.

Pour les initiateurs de AANTIQUART, la mise en place d'une politique de développement local à partir de l'art et de la culture se ferait par : - la création et la diffusion de spectacles -l'organisation de festivals suivis de sensibilisation sur les fléaux du continent africain -la formation des professionnels de l'art traditionnel africain aux nouvelles règles de l'économie mondiale et enfin -l'édition d'œuvres culturelles."

Retour Vidéo suivante

exposition côte d'ivoire art arts premiers fondation abidjan culture diversité culturelle culture de la paix décoration